Puerto Williams, le village du bout du monde

La petite île Navarino est un écrin de paradis, doublé d’une expérience envoûtante. Lorsque je ferme les yeux pour méditer, je ressens parfois encore cette sensation de paix infinie et des frémissements de bonheurs jusque dans le bout des doigts. Une ambiance unique et authentique règne dans le village le plus proche du pôle sud, Puerto Williams.

Où se situe Puerto Williams, ce lieu extraordinaire ?

Juste au-dessus du Cap Horn sur l’isla Navarino . Tout en bas de la Patagonie Chilienne en Amérique du Sud.

Localiser sur Google Maps !


Pourquoi Puerto Williams est si spéciale ?

Un petit coin de paradis

Poser le pied à Puerto Williams, vous transporte dans un voyage zen, en-dehors du temps. Tout le monde se connaît et chacun se fait confiance.

Le village se situe au bord d’une crique et au pied d’une colline couverte de neige. Quelques voitures passent dans les rues. Bien que tout se fait à pied.

Les voiliers du port de plaisance de Puerto Williams sont amarrés au Micalvi. Un vieux navire échoué dont l’intérieur en bois est digne d’un musée.

Les gens sont ravis de voir des voyageurs arriver et d’écouter leurs récits. Vous repérez vous aussi les autres personne de passage avec qui vous êtes ravis de faire connaissance.

Un fonctionnement épatant

Pour ceux qui ne souhaitent pas dormir sur l’eau, rendez-vous dans l’une des chaleureuses auberges bien chauffées. Un mot sur la table vous invite à choisir votre chambre.  En attendant que la patronne vienne vous saluer en fin de journée. Peut-être que vous prendrez un thé ensemble, le temps que vous échangiez vos histoires de voyage avec elle.

Si l’unique distributeur de billets est vide, trouvez un voisin ou un passant qui va téléphoner au banquier. Tout à fait fréquent, rien d’étonnant. Les billets arrivent par avion postal. Et pas tous les jours. Les commerçants vous font une note avec un grand sourire. Et vous les payez quand vous pouvez. Autre recours, et c’est là que la page argent en voyage de partirvoyagerasacados.com, vous sauve la mise. Vous pouvez vous rendre à l’unique agent de change. Vos billets arrive normalement sou 24h.

Partez confiant en trekking, au moins une supérette sur les deux prend la carte bancaire.

Dernier élément d’incertitude, les ravitaillements. Un ferry arrive une fois par mois avec des vivres et quelques passagers. Et pourtant on trouve toujours de quoi manger.

Bref, un lieu où l’on vie au fil du temps et des saisons. Et justement…

Le climat ?

La température moyenne oscille entre -1 en hivers et 6 à 10 degrés en été. Certains jours d’été, Décembre / Janvier / Février, on apprécie des pics à presque 30 degrés et l’hivers à -14 degré. Le temps sec change très vite. Il faut toujours partir avec des habits plus chauds ou imperméables et votre parapluie pour faire face à toutes les situations. En général il fait beau un peu chaque jour. Et quand le vent se lève, vous avez ½ heure pour trouver un abri avant de vous faire mouiller. Les longues éclaircies vous laissent le temps de randonner et d’apprécier les rayons de soleil même à l’inter saison.

De quoi vivent les habitants de Puerto Williams ?


Base navale militaire stratégique

Ce lieu est occupé et maintenu économiquement par la présence de l’armée chilienne qui surveille la frontière convoitée et mainte fois menacée avec l’Argentine. Le village s’est développé pour ravitailler et fournir le nécessaire aux marins chiliens.

Activité touristique et port de plaisance

De plus l’île reçoit la visite de tous les bateaux et voiliers qui veulent entrer sur les eaux chiliennes depuis l’Argentine par le canal Beagle. Où ceux qui souhaitent se rendre en Antarctique.

Quelques trekkeurs et backpackers constituent le reste des voyageurs.

Port de pêche

La pêche est en vogue dans les eaux froides du sud. Les fameux « centollas », crabes géants, se trouvaient en abondance dans cette région. La pêche intensive a bien réduit la population aquatique mais le métier est toujours rentable.

Vous souhaitez déguster un crabe royal ? Rendez-vous au port à l’arrivée de la pêche. Peut-être même que le pêcheur vous l’offrira.

La ville abrite quelques restaurants, bars, supérettes et autres services pour tout ce petit monde. Qui rende la vie et votre séjour bien agréables.

Que faire à Puerto Williams ?

L’office du tourisme de Puerto Williams

Rendez-vous à l’office de tourisme. Surprise ! Il est tenu par une estonienne. Arrivée sur l’île il y a 7 ns, elle est tombée sous le charme et s’est installée depuis. Elle connaît l’île et les habitants comme sa poche et ses conseils sont précieux.

Le must de la randonnée et du trekking

Pour profiter de l’environnement et de son ambiance apaisante, vous pouvez gravir les collines environnantes et marcher sur la neige tout en regardant la mer et le panorama fantastique devant vous.

Pour les plus sportifs, l’île abrite un trekking peu fréquenté de 5 jours : Dientes de Navarino. Le niveau est assez difficile. Il faut être équipé pour marcher dans la neige, des vêtements de sport chauds et un équipement pour la nuit bien isolant. Le vent est souvent de la partie. L’effort est récompensé par des paysages uniques sur l’océan, le canal, les îles blanches, jaunes et vertes. Un endroit privilégié pour les trekkeurs qui veulent changer des hauts sommets d’Asie, d’Amérique du Sud et d’Afrique.

Le fameux port de Puerto Williams, le Micalvi

Petit port de plaisance à la pointe sud de l’Amérique  du Sud, rendez vous sur le bateau échoué. Vous pouvez vous assoir sur un banc sur le pont, vous rendre dans la cabine du capitaine. Et vous réchauffer dans la salle des matelots. Levez les yeux au plafond pour contempler les drapeaux du monde entier. Au milieu d’eux, vous trouverez certainement la marque de nos bretons 😉

Le musée Martin Gusinde Anthropological  de Puerto Williams
  • Il est dédié à la communauté autochtone indienne de Puerto Williams. A l’origine, l’île était occupée par une communauté indienne, les « Yaghan » si mes souvenirs sont bons. Ils sont 53 ou 54 dans le monde, dont 50 vivent sur l’île.
  • Et surtout grands et petits vienent voir les ossements de dinosaure. Vous pouvez voir au musée l’un des plus vieux squelettes de dinosaure trouvé en Amérique du Sud.
Digital Detox à Puerto Williams

Le wifi arrive… lentement au bout du monde. Le débit est peu élevé et vous pouvez couper du monde pendant votre séjour. Retour aux bonnes vieilles méthodes : le journal et la radio chilienne. Un bon endroit pour ceux qui ne veulent pas se fatiguer avec du sport de voile ou de la randonnée. Prenez des bons bouquins et relaxez-vous dans le cadre paisible et verdoyant.

Comment se rendre à Puerto Williams ?

En voilier depuis Ushuaia

Rendez-vous au port de plaisance l’AFASYN Club. Vous allez rencontrer quelques bateaux de plaisance. Et coup de chance, la majorité parle français. En général ils sont heureux de prendre un ou deux passagers contre une bouteille de vin ou un peu d’argent.

Meilleur rapport qualité / prix et moyen le plus agréable. Environ 5h30 de voile.

En speed boat et bus depuis Ushuaïa

Un bateau vous permet de traverser jusqu’à Puerto Navarino. D’où vous allez rejoindre Puerto William en bus. Il faut compter de longues heures. Cette solution convient à ceux qui ont beaucoup de temps. Les couchers de soleil à Puerto Navarino sont fabuleux. Certainement les plus beaux que j’ai vu dans ma vie.

Moyen le plus long mais parfois la seule solution.

En avion depuis Punta Arena

Solution moins économique mais parfois pratique, un vol à bord d’un coucou relie chaque semaine l’île avec la ville chilienne la plus proche, à environ une demie heure de vol. Cette ville est bordée de parcs naturels peu fréquentés et magnifique pour les randonneurs. Alors l’étape vaut le coup. En revanche, la solution avion coûte entre 200 et 240 dollars… C’est de loin la plus chère.

Moyen le plus rapide. Et le plus cher bien entendu. Vol spectaculaire sur les glaciers et les canaux de Patagonie. Expérience inoubliable. Chargez vos appareils photo

Le ferry depuis Puerto Williams, Puerto Natales ou Punta Arena

Moyen de ravitaillement pour l’île, il est aussi le moyen de relier l’île pour les voyageurs. Suivant d’où vous partez, réservez votre billet. Les canaux de Patagonie sont splendides et la croisière bien souvent complète. Sauf pour le dernier tronçon qui arrive à Puerto Williams. Beaucoup de passagers sont descendus avant faute de temps.

Meilleur option tourisme pour profiter longuement des canaux de Patagonie.

J’espère que cet article sur le village du bout du monde vous a mis l’eau à la bouche. Pour plus d’information, vous pouvez me contacter directement en cliquant ici.

Commentez en bas de page et partager abondement cet article avec les voyageurs, globe-trotteurs, randonneurs et trekkeurs que vous connaissez.

 


Reno

Passionné de voyage et de rencontre, je suis parti avec mon sac-à-dos sur les épaules en septembre 2014. Depuis lors, j'ai expérimenté de nombreuses expériences de voyage que je souhaite partager avec vous.

3 commentaires

Pennobert · août 12, 2017 à 8:05

Ton article me donne envie de repartir !!!

    Reno · août 18, 2017 à 4:23

    Merci Régis. C’est super encourageant d’avoir des retours en ce début de blog. Et quelle aventure quand on part en famille avec femme et enfants 😉 A bientôt sur Paris ou en voyage.

Reno · septembre 19, 2017 à 11:13

Je viens d’apprendre par Ronan que l’estonienne de l’office du tourisme de Puerto Williams avait pris le large avec un français 🙂 Mon co-équipier des canaux de Patagonie à la voile suivait les aventures de ce marin tourdumondiste quand il a découvert qu’elle l’avait accompagné. Belle vie à tous les deux et pour suivre les aventures de ce marin voici son blog: http://www.intothewind.fr/christophe-et-carina/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez
Enregistrer
+1
Tweetez