Carnet de voyage

Mes histoires de voyages

Mes histoires de voyages vous conte mon carnet de voyage en Amérique du Sud et en Himalaya. J’espère ainsi vous emmener voyager loin dans votre imaginaire. C’est l’histoire qu’ont suivi ma famille et à mes amis pendant mon voyage sac à dos. Nombreux m’ont dit qu’elle leur a apporté une bouffée d’oxygène. Et certains ont même mis leurs peurs de côté pour partir vivre leur rêve en voyageant à leur tour avec leur sac à dos.

Attention vous êtes prévenus !

Les histoires de voyages n’apppartiennent pas à ceux qui les vivent. Elles vivent dans l’imaginaire de ceux qui les écoutent.

Ce blog est l’aboutissement de 3 années d’aventures autour du globe. Je vous les conte aujourd’hui pour qu’elles renaissent dans vos rêves.

 

Mes histoires de voyages se déroule en plusieurs parties :

 

  1. en voilier dans les canaux de Patagonie
  2. A cheval dans la Cordillère des Andes Argentine
  3. presqu’à moto dans la région de Santiago

  4. Rencontre des shamans au coeur  de l’amazonie
  5. Au Népal pour une agence de voyages francophone

Bonne lecture…

Besoin d’aide pour partir en voyage? Cliquez ici

Vous souhaitez vous doccumenter sur la préparation au voyage? Cliquez ici

Vous préparer votre équipement de voyage? Cliquez ici

 

 

Mes aventures en résumé

Le 28 septembre 2014, j’ai décollé pour Ushuaia. C’est dans la ville du bout du monde que j’ai retrouvé mes compagnons d’aventure en voilier en Patagonie. Nous avons embarqué pour un périple inoubliable sur la mer. Imaginez-vous au milieu de la Cordillères des Andes. Les eaux sont peu fréquentées par les hommes. La faune est riche. Vos seules rencontres sont les pingouins, les phoques et les dauphins. Les montagnes tantôt enneigées, tantôt vert ou rocailleuse sont magiques. En chemin vous approchez les glaciers bleus transparents qui se jettent dans la mer. Les plus fous s’amusent même à aller s’assoir sur un Iceberg. Les couchés de soleil sont extraordinaires et les étoiles scintillent chaque nuit aussi fort. En mettant votre bateau à l’abris après une journée de navigation, vous ramez jusqu’au rivage pour partir en excursion dans des endroits peu foulés par les hommes.

Puis nous avons débarqué sur les côtes Chiliennes pour retraverser la frontière Argentine. En chemin nous nous sommes arrêtez à l’estancia Santa Telma chez Marc-Antoine Calone. Il nous a parlé de ses 7 années à parcourir la Cordillère des Andes à cheval, seul avec ses chevaux. Et pourquoi pas nous ? Nous avons acheté deux canassons et sommes partis dans la pampa et la Cordillère Argentine durant 1 mois et demi. La découverte du milieu rural des Gauchos et des exploitations extensives de moutons ont été une révélation. Parfois woofers, parfois invités, parfois squatteurs d’une ferme désaffectée, nous avons été initiés à la vie en autonomie. Dans un milieu où les tuyaux d’eau sont branchés directement à la source dans la montagne. L’électricité est fournie par le vent et les panneaux solaires. Et la nourriture directement produite sur place. Difficile au premier abord de comprendre pourquoi les gauchos s’accrochent à cette vie dure et solitaire. La réponse est la liberté. « Il peut se passer n’importe qu’elle crise financière ou guerre mondiale, j’aurai toujours de quoi vivre » (Selso). Le goût de l’indépendance des besoins primaires est une expérience de vie qui change un homme et reste à jamais dans son cœur. Aujourd’hui encore je rêve d’accomplir la mienne.

Au Chili, j’ai rencontré de précieux amis qui m’ont permis de rester quelques mois et d’apprendre l’espagnol. Santiago est une ville très européanisée. Il est bon de prendre un temps pour se reposer et digérer ses premiers mois d’expérience. Il faut prendre du recul sur ce qu’il nous arrive. Et puis on peut tenter de nouvelles expériences de vie tout en restant en place quelques temps. C’est ainsi que j’ai fait du volontariat avec une association qui aide un quartier pauvre et dangereux en raison du traffic de drogue. Mes hôtes dans le centre-ville ont partagé leur alimentation végétarienne, bienvenue après 5 mois chez les carnivores argentins. Les activités comme le yoga, la pêche, le trekking dans les alentours. Ou encore le barbecue de Noël à la plage. Les musées et expositions ont été une vraie immersion dans la culture et l’histoire nationale.

Ensuite j’ai fait deux incursions en Bolivie pour retrouver des amies d’étude. Et après avoir parcouru le Pérou du Sud au Nord, je me suis arrêté un mois et demi chez Inti Ecolodge près d’Iquitos pour participer à la construction d’un centre de bien-être autonome et durable dans la jungle. Puis Don Lucho, shaman ambassadeur des plantes médicinales du Pérou, m’a proposé du travail dans son centre de retraite médicinale et ses plantations biologiques. Je suis ainsi resté 6 mois au centre Kapitari.

Lorsque l’on voyage sur ses économies, il arrive un jour où l’on est à sec. Et alors il faut se refaire une snté financière. Premier réflexe, travailler une saison en France pour repartir. Et quelle coïncidence, en cherchant du travail sur www.tourisme-espaces.com, j’ai trouvé une offre d’emploi pour le Népal. Alors j’ai rassemblé toutes mes économies pour partir vivre et travailler dans l’Himalaya. Ces 8 mois avec Shantitravel se sont clôturés par une blessure. Il était temps de rentrer et heureusement que j’étais assuré ! Bien que cette dépense semble coûteuse au premier abord, je ne peux que vous conseiller de vous assurer. Sinon, en cas de pépin, soit vous avez les économies suffisantes pour payer le rapatriement et les soins médicaux ; soit vous prenez le risque « d’y rester », comme dirait mon grand-père. En tout cas les montagnes imposantes et culminantes entre 7000 et 9000 m du Népal sont gravées à jamais dans ma mémoire. Et avec ma compagne, nous préparons notre re-sédentarisation en Europe.

Aujourd’hui je vais vous dévoiler mes histoires de voyages et anecdotes.

Et je vous recommande d’en faire autant lorsque vous partirez à votre tour pour que votre famille et vos amis puissent vous suivre. Car pour eux la distance est différente.

Excellente lecture sur PVSD.

Partagez
+1
Tweetez
Enregistrer